Sevrage bébé : comment le réussir en douceur ?

A la naissance de votre bébé, vous avez décidé de l’allaiter. Mais après plusieurs mois de nombreuses tétées tous les jours, arrive le moment où vous vous décidez à stopper votre “aventure lactée”. La transition peut être difficile pour vous et pour votre bébé. Il faut donc prendre votre temps pour vivre ce moment de façon harmonieuse mais aussi écouter votre enfant et vous écouter.

 

Sevrer votre bébé quand il a moins de 9 mois

Si votre petit bout de chou a moins de 9 mois, il faut pouvoir le sevrer tout en douceur pour éviter de le brusquer mais aussi pour vous éviter de gros engorgements et une mastite. En général, il est préconisé de faire un sevrage complet sur environ 4 semaines.

 

Une mastite survient généralement pendant les 6 premières semaines de bébé mais elle peut survenir à d’autres moments de la lactation. Souvent, une mastite se produit à cause d’un drainage insuffisant du lait maternel, à une stase de lait ou encore à une inflammation.

 

Voici quelques conseils pour réussir son sevrage en douceur :

 

  • Vous pouvez déjà commencer par retirer une tétée, celle que votre bébé aime “le moins”, même s’il apprécie toutes les tétées. Généralement, les tétées préférées de bébé sont la tétée du matin et la tétée du soir, avant dormir. Enlevez donc une tétée qui se trouve en plein milieu de la journée ou dans l’après-midi.

 

  • Après avoir retiré votre première tétée, vous allez peut-être avoir un petit engorgement (pendant 3 ou 4 jours).  Dès l’engorgement passé, si vous le souhaitez, vous avez la possibilité de retirer une nouvelle tétée. Pour soulager vos petites gênes au niveau du sein, vous pouvez presser légèrement votre sein pour faire sortir un peu de lait.

 

L’important à retenir est de ne pas retirer deux tétées consécutives et en même temps.

 

  • Dans cette logique, vous devez retirer la tétée du matin et celle du soir en dernier. Ce qui est bien, c’est que, même si vous travaillez, vous pouvez garder facilement ces deux tétées.

 

  • Après le sevrage complet, il peut arriver qu’un léger écoulement de lait se produise dès que vous voyez votre bébé, des choses qui lui appartiennent ou encore lorsque vous pensez à lui. C’est tout à fait normal, c’est un simple réflexe.

 

Sevrer votre bébé lorsqu’il a plus de 9 mois

Les techniques pour sevrer bébé en douceur sont un peu différentes lorsqu’il a plus de 9 mois.

 

  • Vous pouvez commencer par ne plus lui offrir votre sein. Cependant, il ne faut pas lui refuser ; s’il réclame une tétée, donnez-la lui.

 

  • Si vous voyez que votre enfant n’est pas trop impatient, retardez ses tétées. Cela vous permettra de les espacer dans la journée et donc d’en diminuer le nombre.
    Pour faire patienter votre enfant, il faut lui changer les idées : proposez-lui alors une activité à faire avec lui pour qu’il ne pense plus à sa tétée.

 

  • Remplacez sa tétée par une collation autre. Assurez-vous qu’il n’ait pas faim ou soif : il réclamera alors moins votre sein.

 

  • Il faut raccourcir la durée de ses tétées.

 

  • Modifier le moment des tétées en changeant d’endroit ou d’heure.

 

Sachez que plus un enfant est âgé, plus il est facile de modifier les heures de tétées : votre enfant arrivera à attendre votre retour du travail pour avoir sa tétée, par exemple.

 

Certains enfants refusent d’être sevrés. Il y a plusieurs solutions pour l’aider au sevrage :

  • S’il refuse de boire au biberon ou au gobelet, proposez-lui une autre activité. Quelques minutes après, tentez de nouveau de lui donner un biberon ou un gobelet.
  • S’il refuse plusieurs fois le biberon, même après avoir essayé de lui changer les idées, reportez le sevrage à quelques jours. Préférez raccourcir ses tétées.

Le sevrer rapidement

Il est plus facile de sevrer votre bébé si vous prenez votre temps. Mais parfois, certaines raisons obligent des mamans à stopper rapidement leur allaitement (si elles sont malades, par exemple).

Voici quelques petites astuces qui pourraient vous aider à accélérer le processus de sevrage :

 

  • De préférence, offrez-lui le biberon lorsque votre bébé est en forme et pas trop affamé afin qu’il l’accepte plus facilement.

 

  • Réchauffer la tétine à l’eau chaude peut aider le bébé à accepter le biberon : cela se rapproche de la chaleur humaine.

 

  • Nourrissez votre bébé au biberon dans des pièces autres que celles où vous lui donniez le sein pour que votre enfant fasse bien la distinction. Une bonne solution qui peut aider bébé est que ce soit votre conjoint qui lui donne le biberon.

 

  • Ne vous privez surtout pas de le bichonner et de lui offrir des caresses lorsqu’il boit son biberon. Souvent le plus dur pour un bébé est qu’il a peur de perdre l’affection liée à l’allaitement : pour lui, allaitement est synonyme de câlins, de tendresse et d’amour. Il faut alors que vous le rassuriez à le caressant comme vous le faites lors des tétées.

Sevrage du sein, mais pas des câlins !

 

Autres petits conseils et choses à savoir

1- A moins que vous n’ayez pas le choix, vous devez être sûre de vous pour le sevrage. Bébé le sentira si vous hésitez. Il faut donc que vous vous teniez à votre programme de sevrage.

2- Votre bébé va sûrement pleurer pendant le sevrage, ce n’est pas étonnant donc vous devez vous y attendre et vous y préparer. Rassurez votre enfant en le câlinant pour bien lui faire comprendre que la fin des tétées ne signifie pas la fin des câlins.

3- Observez votre bébé et voyez les endroits où il a le plus tendance à réclamer le sein : à la maison parce qu’il s’ennuie ou à l’extérieur parce qu’il a peur.

  • Si c’est à la maison, vous pouvez : soit l’occuper en lui proposant des activités à la maison, soit sortir aux moments où il réclame généralement ses tétées pour lui occuper l’esprit.

 

  • Si c’est dehors, évitez de sortir aux heures où il réclame généralement ses tétées. Beaucoup d’enfants réclame le sein lorsqu’ils sont apeurés. Préférez alors rester à la maison pour qu’il soit rassuré.

Dans tous les cas, veillez à ce qu’il n’ait pas faim ni soif en lui donnant régulièrement des petites collations tout au long de la journée.

4- Vous pouvez tenter l’allaitement mixte pour adoucir le sevrage. Si vous choisissez cette méthode, deux tétées en 24H ne suffisent pas toujours pour maintenir votre lactation. Par contre, trois tétées en 24H suffisent à maintenir une production de lait suffisante généralement. Si vous travaillez, vous pouvez, par exemple, faire une tétée au matin, une en rentrant du travail et une dernière avant le coucher.

Si vous avez besoin d’aide, vous pouvez voir une consultante en lactation afin qu’elle vous conseille sur le sevrage.

X
X