Le cododo : pour ou contre ?

Lorsqu’on a un bébé, beaucoup de parents se posent la question suivante : où faire dormir bébé ? Dans sa chambre, seul, ou bien dans la même que nous ? Et s’il dort dans notre chambre, est-ce qu’on le met dans son propre lit ou bien dans le nôtre ?

Tant de questions qu’on peut se poser qui s’ajoutent à toutes les autres interrogations qu’on a déjà en ayant un enfant. Et les parents ne sont pas forcément aidés par leur entourage : tout le monde semble vouloir donner des conseils en démontrant qu’il a plus raison que les autres. “La preuve, regarde mes enfants, ils vont très bien !

Alors, oui, c’est très compliqué pour des jeunes parents de savoir quoi faire. Bien sûr, il est toujours intéressant d’écouter ce que votre entourage a à vous dire. Mais n’oubliez pas que c’est votre enfant : si vous souhaitez inclure une méthode d’éducation différente de celle de vos parents, vous en avez le droit. Ce n’est pas parce que vos parents vous ont fait dormir dans leur chambre, nourri avec de la purée et que votre mère vous a allaité, que vous êtes dans l’obligation de faire de même.

L’important est de vous renseigner et ensuite, de vous écouter en tant que parents.

Dans cet article, nous allons donc développer le sujet du cododo, avec ses avantages et ses inconvénients.

 

La culture du cododo

Le principe du cododo n’est pas encore très répandu en France et souvent, les parents pratiquant cette méthode sont très mal vus. Pourtant, il faut savoir qu’en Asie – au Japon et en Inde, par exemple – faire dormir seul son bébé dans sa propre chambre alors que les parents dorment à deux est considéré comme un acte cruel. Comme quoi, les mœurs ne sont pas les mêmes partout !

Il y a aussi des exemples en Europe : en Suède, la quasi totalité des bébés de 3 mois dorment avec leurs parents dont environ 65% dans le lit parental. Il en est de même au Danemark ou en Autriche (30 à 40%).

Les avis diffèrent selon les pays. Les spécialistes ne sont pas d’accords non plus. Alors, que choisir ? Il y a des avantages et des inconvénients dans les deux cas. Nous allons lister ces différents points faibles et forts décrits par les parents eux-mêmes, pour vous aider à faire votre choix !

 

Contre le cododo

Certains parents ayant testé le cododo ont changé d’avis et ont préféré mettre bébé dans sa propre chambre. Les principales raisons pour lesquelles ils ont changé d’avis sont les suivantes :

  • ils étaient réveillés plus facilement car ils sentaient le bébé bouger : leur sommeil en prenait donc un coup et ils étaient beaucoup plus fatigués durant la journée,
  • le bébé lui aussi avait un moins bon sommeil car il entendait ses parents respirer et bouger. De ce fait, il réclamait plus souvent à manger, ce qui épuisait encore plus les parents,
  • ça brisait l’intimité de couple.

En pratiquant le cododo, il ne faut pas oublier sa vie de couple ni être tellement fatigués par sa mauvaise nuit qu’on n’est plus capables de s’occuper correctement de son enfant durant la journée. Evidemment, si le cododo altère votre vie en général, arrêtez tout de suite et mettez bébé dans sa propre chambre. Il ne faut pas que vous en pâtissiez !

 

Pour le cododo

D’autres parents, en revanche, ont testé le cododo et l’ont adopté !

Certains se contentent de dormir avec leur bébé si ce dernier est malade ou fait des cauchemars. Ils pratiquent donc le cododo de façon partielle.

Mais d’autres vont le pratiquer toutes les nuits pendant plusieurs mois sans jamais le regretter :

  • Beaucoup de mamans allaitantes sont adeptes de cette technique car il est moins fatigant pour elle de prendre bébé qui est juste à côté pour le nourrir, plutôt que de se lever et d’aller dans sa chambre à chaque fois qu’il réclame à manger,
  • Les parents disent dormir mieux et être plus rassurés en sachant que leur enfant n’est pas loin,
  • Ils ne ressentent aucun trouble dans leur intimité de couple et réussissent à trouver un autre espace que leur chambre pour leur sexualité.

 

Que faire si je souhaite essayer le cododo ?

Si vous voulez tenter le cododo, il faut savoir qu’il y a différents moyens de pratiquer cette technique :

1/ Vous aménagez un coin pour bébé dans votre chambre. Il a donc son propre lit, pas loin du vôtre.

2/ Vous pouvez choisir les lits “side-car qui s’accrochent donc au lit parental (il y a des barrières sur les extérieurs mais pas de votre côté. Vous pouvez voir une image juste à côté). Vous avez alors les avantages concernant l’allaitement et la possibilité de rassurer votre enfant facilement sans les inconvénients comme le manque de place des parents ou encore la peur d’écraser votre bébé.

3/ Vous le faites dormir dans le lit parental.

 

 

Quoi que vous choisissiez, vous devez respecter les règles de base de sécurité :

  • éviter de mettre des oreillers, des couettes ou des couvertures trop épaisses qui pourraient étouffer bébé. Il est conseillé de plutôt mettre une turbulette à son enfant,
  • ne pas faire dormir bébé sur une surface molle,
  • ne pas le faire dormir seul dans un lit d’adulte,
  • ne pas pratiquer de cododo si un des parents est exténué, a consommé de l’alcool ou des médicaments,
  • toujours faire dormir bébé sur son dos tant qu’il n’est pas capable de se retourner seul,
  • vérifier que bébé dort dans un endroit sécurisé et qu’il n’y ait pas de risques qu’il se retrouve coincé quelque part, entre le lit et le matelas ou encore entre deux oreillers.

Il est donc souvent plutôt conseillé, si vous souhaitez pratiquer le cododo, soit d’acheter un lit side-car, soit un lit à part pour bébé. Cela améliore le confort pour tous ainsi que la sécurité.

 

La transition dans sa propre chambre

Beaucoup de détracteurs du cododo disent que la transition cododo – chambre indépendante va être un enfer pour les parents.

Contrairement à ce que certains peuvent penser, la majorité du temps, la transition se passe plutôt bien, d’après les nombreux témoignages de parents que l’on peut trouver sur Internet. C’est d’ailleurs souvent les parents qui ont plus de mal que les enfants ! Si les enfants reçoivent assez de câlins en journée et sont rassurés, ils arriveront à dormir dans leur propre chambre sans difficultés. Bien sûr, il y aura sûrement des réveils nocturnes mais, globalement, les enfants acceptent facilement cette transition.

 

Il y a donc des personnes pour, d’autres contre. Quel que soit votre choix, il y aura toujours des personnes pour vous dire que vous avez tort. Alors ne faites pas attention aux critiques et écoutez votre instinct et vos envies. Si vous avez envie de tenter le cododo, faites-le ! Si vous souhaitez faire dormir votre enfant dans sa propre chambre dès ses premières nuits, allez-y !

Encore une fois, informez-vous. Si vous n’êtes pas sûr de ce vous souhaitez faire, essayez le cododo et vous vous ferez votre propre avis. Une règle d’or : écoutez-vous et écoutez bébé !

X
X