Comment soulager la constipation de bébé ?

Il est assez fréquent que les tout-petits est des problèmes de transit qui mènent jusqu’à la constipation. 

En tant que parents, on s’inquiète rapidement lorsque notre enfant ne fait pas sa selle du jour. Mais parfois, un simple rééquilibrage alimentaire suffit à régler le problème. Pour les plus âgés, faire de l’exercice physique peut améliorer leur transit. 

 

Est-il vraiment constipé ?

 

Avant de s’inquiéter, il faut déterminer si votre enfant est réellement constipé. Avant leurs 6 mois, les bébés ont, en moyenne, une selle quotidienne. Après les 6 mois, ça tourne plutôt autour de 3 selles par semaine. Mais, cela reste une moyenne, alors ne vous inquiétez pas si ce n’est pas le cas de votre bébé. En effet, chaque enfant à son propre rythme : certains vont y aller 2 fois par jour alors que d’autres y iront plus rarement. 

 

90% des enfants de 1 à 4 ans ont une selle par jour.

98% des enfants de 1 à 4 ans ont une selle environ toutes les 48 heures.

 

Les bébés nourris au sein ont plus tendance à aller à la selle, généralement après chaque tétée, que les bébés nourris au biberon. 

 

Les symptômes

 

Très souvent, la constipation de votre bébé s’accompagne souvent de pleurs, de selles dures, de douleurs abdominales ou encore de ballonnements. 

 

Les origines de la constipation sont diverses :

  • lors de la diversification alimentaire avec l’introduction de fruits et de légumes
  • lors de l’apprentissage de la propreté si l’enfant ressent une trop grande pression sur lui. Il ne faut pas obliger votre enfant à aller sur le pot s’il n’en a pas envie car vous risquez de le contrarier et de l’empêcher de faire ses besoins
  • selon un régime alimentaire particulier ou une prise de médicaments
  • une contrariété comme par exemple, l’entrée à l’école, l’arrivée d’un nouvel enfant dans la famille, … 

 

Les enfants de 6 mois à 4 ans sont les plus touchés par la constipation.

 

Certaines constipations peuvent s’accompagner de saignements dans les selles, de régurgitations ou encore de vomissements. Dans ces cas-là, allez voir votre pédiatre pour qu’il vous conseille sur les soins à apporter à votre bébé. 

 

  • Pour les bébés allaités, la constipation est parfois liée au lait de la mère. En effet, la maman sécrète plus ou moins d’endorphines – l’hormone du bonheur -, ce qui peut “endormir” le transit intestinal du nourrisson. 

 

  • Pour les bébés nourris au biberon, c’est parfois le lait qui ne convient pas à votre enfant ou une trop grande quantité de poudre de lait dans le biberon. Il peut être aussi allergique au lait de vache. 

 

Les solutions

 

Pour les bébés de moins d’1 an

 

Changer sa propre alimentation

Si vous allaitez votre bébé, qu’il ne se plaint pas et qu’il mange bien, a priori aucun traitement particulier ne s’applique. Vous pouvez commencer par changer votre propre alimentation : manger plus de légumes, boire plus d’eau, … et voir si cela suffit à régler le problème.

Un nouveau lait 

Si vous nourrissez votre bébé au biberon, le médecin pourra vous conseiller un lait de transit pour soulager votre bébé. Faites attention de bien respecter les dosages prescrits. 

 

Plus de légumes

Si votre enfant a commencé sa diversification alimentaire, vous pouvez lui donner un peu plus de légumes et de fruits pour améliorer son transit. 

 

Des massages

Certains massages soulagent votre bébé : vous pouvez masser tout doucement son ventre, dans le sens des aiguilles d’une montre ou bien, vous pouvez ramener ses jambes vers son ventre et les faire pédaler en délicatesse. Vous pouvez faire ce jour d’exercice trois ou quatre fois par jour pour stimuler son transit tout en le soulageant. 

Il se peut que ces solutions suffisent à soulager votre bébé et que tout revienne à la normale. Mais si au bout de deux jours maximum, il n’y a aucune amélioration, le médecin pourrait prescrire quelques médicaments, comme des laxatifs par exemple, généralement très bien tolérés par les jeunes enfants. 

 

L’homéopathie

Il est possible d’utiliser de l’homéopathie pour soulager votre bébé. Vous pouvez consulter un homéopathe pour voir le meilleur traitement possible pour l’enfant. 

 

Pour les enfants de plus d’1 an

 

De l’eau

Tant qu’il n’y a pas d’excès et de surhydratation, proposez régulièrement de l’eau à votre enfant, en dehors des repas. Mais ne lui donnez pas de sodas qui ont l’effet inverse et constipent encore plus. Un enfant de plus d’1 an doit boire entre 1L et 1.5L de liquide par jour. 

 

Des fibres

Proposez des aliments riches en fibre comme du pain complet, des légumes verts (artichauts, pois, haricots, brocolis ou carottes), des légumineuses (haricots rouges ou lentilles) et des fruits (mûres, poires, framboises ou oranges). Vous pouvez lui proposer des céréales riches en fibre (comme le son ou l’avoine), des crêpes ou de la compote. Il est important d’augmenter progressivement ses apports en fibre quand il grandit. 

 

Pour les enfants de 1 à 3 ans, les professionnels de la petite enfance préconisent environ 19g de fibres par jour et environ 25g pour les enfants âgés de 4 à 8 ans.  Mais cela dépend de votre enfant, de sa taille, de son poids et de ses besoins. 

 

Réduire le lait

Limitez sa consommation de lait à 500 ml par jour. Boire trop de lait coupe l’appétit de l’enfant et de ce fait, il mange moins et donc, par extension, moins d’aliments riches en fibres.  

 

Faire de l’exercice

Un enfant qui bouge beaucoup aura moins de chance d’être constipé. Alors, faites-le jouer au ballon, faire du vélo ou toute autre activité sportive pour qu’il se dépense. 

 

De l’homéopathie

Un homéopathe va étudier la psychologie de votre enfant et de fait, va prescrire des gélules particulières selon son comportement, s’il voit qu’il est colérique, par exemple. 

 

L’habitude

Vous pouvez essayer de régulariser ses passages aux toilettes, après chaque repas par exemple, pour que ses intestins s’habituent petit à petit. 

 

Avant de donner des médicaments à votre enfant, consultez toujours un professionnel de la santé. 

 

Les idées reçues 

 

Donner beaucoup d’eau à bébé – C’est vrai que très souvent, la constipation et la déshydratation sont liées et donc, donner beaucoup d’eau à votre enfant peut aider son transit à se remettre en place. Mais il ne faudrait pas que vous surhydratiez votre enfant : cela pourrait provoquer des déséquilibres importants. 

 

Donner de l’eau de type “Hépar” – Ce type d’eau minérale riche en calcium et en magnésium peut être dangereuse pour les reins encore immatures des nourrissons. Il est alors préférable de demander conseil à votre médecin avant. 

 

Donner des jus de fruits – Les jus de fruits industrielles ne comportent pas les apports essentiels, comme les fibres des fruits, à votre enfant. Il faut donc privilégier les jus “maison” : poire, pomme ou orange. Pas plus de 125 ml de jus par jour dans l’idéal. 

 

Utiliser un thermomètre – évitez d’insérer un thermomètre pour stimuler la muqueuse anale car vous risquez de blesser votre enfant et de provoquer des saignements. 

 

X
X